Master de science politique - parcours Diversité et discriminations

Le parcours Diversité et discriminations du master de science politique propose une formation pratique et théorique à l’analyse des inégalités contemporaines et aux dispositifs d’action publique visant à les résorber.

Il propose des enseignements approfondis, dispensés par des chercheuses et chercheurs spécialistes reconnus de ces questions, permettant de comprendre et de décrypter les mécanismes et les processus qui produisent les inégalités, de connaître les différents types d’inégalités et de discriminations (socioéconomique, de genre, ethno-raciales, urbaines, liées au handicap, etc.) et la façon dont celles-ci s’articulent entre elles.

Il s’inscrit dans un nouveau champ de l’action publique : la lutte contre les discrimination (LCD). La formation permet ainsi d’acquérir une connaissance fine des dispositifs, des acteurs et des outils de la LCD, tout en intégrant une approche critique de ces outils.

Découvrir l’équipe enseignante

Découvrir les débouchés professionnels

Découvrir les conditions d’accès

Télécharger la brochure du parcours avec les enseignements

L’équipe

L’équipe pédagogique se compose d’enseignant.e.s-chercheur.e.s et de chercheur.e.s du CNRS, principalement membres du Centre de recherches sociologiques et politiques de Paris (CRESPPA) et du Laboratoire d’études sur le genre et les sexualités (LEGS). Le master peut en outre compter sur l’Institut du Genre et le Groupement d’Intérêt Scientifique Démocratie et Participation.

En outre, la formation se fait en lien étroit avec les professionnel.le.s du secteur de la lutte contre les discriminations et contre les inégalités. Une partie des enseignements sont dispensés par des professionnel.le.s (secteur associatif et institutions publiques), qui sont pleinement intégrés à l’équipe pédagogique, et de nombreux acteurs de terrain interviennent ainsi ponctuellement auprès des étudiant.e.s.

Et après ?

Le parcours Diversité et discrimination permet de se professionnaliser dans le domaine de luttes contre les discriminations et les inégalités. Les divers enseignements professionnalisants, ainsi que les partenariats noués avec divers organismes (associations, musées, collectivités, entreprises etc) permettent ainsi de disposer d’une excellente connaissance du milieu professionnel et de se former à la conduite de projet. Le stage de master 2, optionnel mais le plus souvent choisi par les étudiant.e.s, permet d’approfondir la formation dans l’une des nombreuses institutions publique, associations ou entreprises avec lesquelles le master a tissé des liens.

L’enseignement est également lié à la recherche, à travers plusieurs enseignements spécialisés (méthodes de la recherche, séminaire de recherche, tutorat pour la préparation du mémoire, etc.) qui offrent aux étudiant.e.s une initiation à la recherche. Le master prépare aussi à la poursuite d’études en doctorat au sein des laboratoires et écoles doctorales associés, où quelques financements de thèse sont ouverts chaque année.

Le master permet de s’insérer sur le marché de l’emploi dans le secteur public (ministère, agences publiques, etc.), dans les collectivités locales, les associations et ONG, les agences de conseil ou les services ressources humaines de grandes entreprises privées. Il permet aussi de se professionnaliser dans les métiers de la recherche.

Conditions d’accès

Le parcours Diversité et discriminations offre 30 places en M1.

Conditions d’accès : posséder une licence de science politique ou de sciences sociales et humaines ; ou des études, une expérience professionnelle ou personnelle permettant la validation des acquis de l’expérience permettant de. Pour les titulaires d’un M1, il est possible de candidater directement en M2.

Le passage en M2 est automatique pour les étudiants ayant réussi leur M1.

Vous trouverez les détails sur les modalités de candidature ici.