Sofia Aouani

Situation et affiliation institutionnelle :

ATER à l’Université Paris 8, Doctorante à l’Université Grenoble-Alpes

Domaines de spécialité : sociologie des migrations, du genre, de la mobilité sociale

Sujet de thèse :

« Déplacement(s) géographique(s) et trajectoires professionnelles des femmes nées au Maroc, en Algérie et en Tunisie. Les ressorts de la (re)prise d’emploi dans la migration »

La thèse vise l’étude conjointe des mobilités spatiales et sociales des femmes nées au Maroc, en Algérie et en Tunisie, arrivées en France métropolitaine dans la seconde moitié du XXe siècle. Deux matériaux sont utilisés : des données de la statistique publique, des entretiens ethnographiques approfondis auprès de femmes installées sur la période considérée dans le sud-est du pays. Deux angles d’approches sont à chaque fois privilégiés : les déplacements résidentiels et les trajectoires professionnelles. L’enjeu de la réévaluation des trajectoires professionnelles des femmes nées en Algérie, au Maroc ou en Tunisie est multiple : en tenant compte des politiques publiques d’encadrement, préciser les connaissances relatives à l’inscription professionnelle de cette population sans se limiter aux discours culturalistes ; évaluer les apports méthodologiques respectifs d’une analyse quantitative et qualitative des trajectoires d’activité pour saisir les relations entre migration et emploi féminin ; analyser de façon autonome leurs trajectoires professionnelles (type de carrière, emplois occupés, conditions de travail) de celles de leurs homologues masculins ; procéder à une déconstruction de l’homogénéité supposée du groupe considéré pour mieux comprendre les mécanismes qui contribuent à orienter les trajectoires professionnelles et résidentielles ; engager un travail en termes de stratification sociale qui tienne compte des effets des mobilités géographiques à une échelle transnationale.